Croire en l'Humain


Ensemble c'est tout!

La responsabilité

Comme beaucoup d'entre vous je parcours les blogs, les sites de tous bords, les réseaux sociaux, qui parlent de notre ville. J'y découvre les "coups de gueule" des uns, les interrogations des autres, les inquiétudes de beaucoup d'entre vous, tous à la recherche d'un espace public où se faire entendre parlant de concertation, de débat public... Loin de m'en réjouir, cela m'attriste.

Certains décrivent notre ville comme un village replié sur lui même, ou encore parlent d''habitants anesthésiés... Mais personne ne parle de responsabilité, pas seulement de celle des élus de la majorité ou de l'opposition, soit disant endormie, pas seulement de celle des associations découragées... Non je parle de la responsabilité assumée par chacun d'entre nous. c’est un concept totalement désuet qui semble, hélas, ne plus rien représenter, tout comme celui de respect, d'écoute ou de civilité, sans parler du civisme.

Personnellement je cherche encore la niche, ou mon espace de liberté de penser, d'échanger ou de faire - de façon positive, sans entrer systématiquement dans la polémique - loin des manipulations des uns ou des autres, des conflits d'intérêts, pourrait s'exprimer dans cette ville.
Il est tellement plus aisé de se positionner en victime. Pourtant nous sommes TOUS à 100%responsables de ce qui nous arrive, il suffit juste de l'accepter, de l'entendre et de redonner enfin un véritable sens à la responsabilité... Tous ensemble.

 

La participation politique rappelons le, renvoie à l’exercice d’une citoyenneté dynamique et réfléchie. Alors oui, activez vous amis gabiniens, car elle est une valeur fondamentale, associée au concept de citoyenneté. En exprimant votre sens des responsabilités, dans un contexte général de "ras-le-bol" mais aussi, ne nous voilons pas la face, d’apathie, être présent et ouvert au dialogue ne suffira jamais face à la mauvaise foi. Nous souhaitons pouvoir déboucher sur un vrai travail de réflexion de chacun, élus et citoyens, tous responsables. Etes vous satisfaits et fiers de votre ville et de son rayonnement? La nécessité de l'échange est une nécessité absolue pour pouvoir construire et avancer, c'est une évidence et  bel et bien présents sur Gagny, nous souhaitons maintenir le dialogue avec vous.


CROIRE EN L'HUMAIN

Je me suis engagée en politique depuis peu par rapport à certains d'entre nous, pourtant je me suis toujours engagée, dans le milieu associatif, dans les écoles, au collège et au lycée. S'engager c'est donner du sens à sa vie, c’est prendre part, partager avec les autres. Alors, de fait, on peut dire que par là même mon égagement était déjà de nature politique, mais qu'aujourd'hui je vais plus loin en entrant avec vous tous, dans le débat et dans l’action publique, pour une ville que je souhaite enfin pleine d'ouverture, avec une identité forte,de véritables labels dont nous pourrions tous être fiers (ville amie des enfants, ville nature, ville santé, ville ludique et sportive...). Nous ne sommes pas une liste de rescapés comme certains l'affirmaient, moi je dis nous sommes une force de rassemblement, nulle envie de nous  jeter à l'eau de désespoir, nous ne sommes pas sur le radeau de la méduse, même s'il m'arrive de penser parfois que notre ville prend l'eau.

J'ai des rêves, vous avez des rêves... quand on arrête d’avoir des rêves : on s’est fait dire qu’il fallait être réaliste, ou on a eu un échec ou on a rencontré des difficultés, on oublie ce que c’est que de se sentir optimiste. Les seules limites sont celles que nous nous mettons nous-mêmes. Pas question de ce dire j’aurais donc dû... plutôt que de se dire je me suis battu pour faire bouger les choses!

Nous ne voulons plus de cette éternelle vision "réaliste et "paternaliste", de notre ville, nous voulons une ville vraiment ouverte à l'esprit de concertation. où nous pourrons échanger nos visions de l'avenir. Avoir des rêves c'est avoir une ligne directrice, savoir vers quoi l'on veut aller. Nous souhaitons être entendus et pas seulement écoutés, nous souhaitons que l'on comprenne enfin les aspirations et revendications de chacun, travaillant dans la concertation et la transparence.
J'ai parfois ressenti de la peur chez un certain nombre de nos concitoyens. Je refuse la fatalité. Nous sommes capables de mobiliser le meilleur de chacun. Il nous faut sortir de cette alternative stérile entre attitude « pessimiste » ou trop «optimiste» ou encore bien trop "hautaine", face à l’avenir, et la remplacer par une approche lucide, pragmatique, de terrain et constructive.
Nous ne voulons plus nous contenter du peu acquis. Les valeurs que nous portons résident notamment dans le respect, la reconnaissance, la considération, l'écoute, l'ouverture, la coopération, le civisme, l’honnêteté, l’action juste, le partage, la fraternité.

Mais quel avenir y a t-il pour celui qui n'a pas de logement ? Quel avenir quand le logement renvoie une image négative de soi ou qu'il stigmatise pauvreté et détresse ? Quel avenir pour ce jeune qui n'a pas choisi son orientation et qui reste plus d'un an à la mission locale ou qui arrête ses études pour soutenir financièrement sa famille? Quel avenir se demandent les parents pour leurs enfants en terme d'éducation quand ils sont laissés dans l'ignorance et sur la touche et que l'on n'entend pas leur inquiétude? Quel avenir quand la jeunesse ne croit plus en ses aînés et que ses aînés ont peur d'elle? Il y aurait tant à dire...

Je suis fière de représenter le PRG en tant qu'élue, car il est le reflet de toutes les composantes sociologiques de notre ville, il représente toute la diversité et , je compte sur vous tous, pour apporter votre pierre à l'édifice car il y a du pain sur la planche!

Et pour terminer une petite citation, juste pour le plaisir:

"Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres... Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le cœur de tes hommes et femmes le désir de la mer." Antoine de Saint-Exupéry